Questions sur le DRURY après intervention adverse

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #200
    Pgrz
    Participant

    Bonjour à tous,

    Nous nous posons une question avec mon partenaire.
    Nous jouons le X (ou le XX en cas d’intervention par X) comme un DRURY en cas d’intervention adverse.
    Nous avons été confronté à la séquence suivante :

    Vulnérabilité NS
    SUD – OUEST – NORD – EST
    Passe – Passe – 1C* – 1P
    ?

    Je vous présente la main de sud :
    P : V 10 3
    C : D 10 7 4 3
    K : R V 8
    T : D 3

    Quelle aurait été votre enchère en Sud en jouant le DRURY avec votre partenaire ?
    Le X dans cette situation conserve t il pour vous sa signification de Drury (l’enchère de 2T étant toujours accessible) ?

    Merci pour vos avis.

    Paul Gragez

    #206
    Yves Parain
    Maître des clés

    Je vais d’abord me permettre un commentaire sur le sens des enchères dans cette situation :
    passe – passe – 1C – 1P – …
    Je pense que si on doit finir par jouer un contrat à SA, il faut faire jouer l’ouvreur (c’est le principe du cachalot quand les enchères sont plus basses et que 1P est disponible) ; on ne devrait donc prononcer SA que quand on est sûr de jouer à l’atout, donc avec un fit C.
    Sans fit, on a donc besoin de l’enchère X pour que d’éventuels SA soient joués de la bonne main.
    Je préconiserais donc que ce soit plutôt 1SA qui fasse office de Drury.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 6 mois par Yves Parain.
    #230
    Geant des Flandres
    Participant

    Je suis théoriquement d’accord avec Yves, mais ce genre de conventions nécessite un gros travail avec le partenaire, avec des principes d’actions récurrents qui permettent de se souvenir du sens des enchères. Au sujet de la donne, le choix n’est pas évident, mais je pense qu’on pourrait la mettre comme exemple caricatural de dérogation aux lois de Vernes qui disent en gros : avec 10 cartes à C, on dit 4C et on réfléchit après… Ici tous les voyants sont au rouge pour dire 4C :
    on est rouge contre vert, sans singleton donc avec plein de perdantes, et en revanche plein de petits honneurs.
    Imaginons une main possible du partenaire :
    P : D 8 5
    C : A R V 9 8
    K : 10 7
    T : V 8 5
    on à 7 perdantes (ça commence par A,R de P, P coupé, et on passe la mauvaise à K…), ce qui fait 1100 si on est contrés, alors qu’une manche adverse ne marquerait qu’environ 400.
    Mais quelle manche ?? notre pléthore de petits honneurs fait qu’ils n’en gagnent en général aucune ; si au lieu de la main du problème, on avait :
    P : 9 7 3
    C : D 10 7 4 3
    K : 8 4 2
    T : 7 3
    on en prendrait pour les mêmes 1100 à 4C contrés, mais là en contre-partie d’un chelem chez les adversaires, ce qui rendrait la décision certes pas très lucrative, mais beaucoup moins grave.
    Tous ces “points” ne devraient donc pas nous inciter à parler fort, mais plutôt à la pédale douce.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 6 mois par Geant des Flandres.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 6 mois par Yves Parain.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Revenir en haut de page